Connaissez-vous votre chronotype ?

Oreillers en ressort ensachés Sensoft® Simmons

Lève tôt ou lève Tard ? Du matin ou du soir ? Le chronotype permet de définir les caractéristiques de sommeil de chacun, c’est un peu le réglage de base qui nous permet ensuite de mieux connaître et orienter notre sommeil. Et pour cela un test en particulier nous aide à identifier notre chronotype individuel. Explications.

Matinalité ou vespéralité ?

Les comportements le matin ou le soir sont variables selon les individus. Certains d’entre nous sont en pleine forme à 6 heures le matin quand d’autres n’émergent pas avant 9h et difficilement. Les premiers sont donc dits matinaux, c’est ce que l‘on appelle la matinalité dans les tests destinés à identifier notre chronotype. A l’inverse, le soir, pour les oiseaux de nuit (couche tard) ou les marmottes (couche tôt), on parlera  de vespéralité. Ces deux termes ont donné leurs noms au test de » matinalité-vespéralité » mis en évidence par deux chercheurs suédois, Jim Horme et Olov Otsberg en 1976, pour définir le chronotype d’un individu. Depuis, les laboratoires de sommeil utilisent ce questionnaire de 19 questions pour évaluer le type de sommeil sur l’échelle suivante : «matinal extrême» ou «matinal simple», «neutre», «vespéral simple» ou «vespéral extrême».

Court ou long dormeur, souple ou rigide ?

Le test de  « Matinalité-Vespéralité » des deux chercheurs suédois se complète en effet de deux autres tests pour permettre d’élaborer un chronotype complet.  Il s’agit, d’une part, de mesurer la durée du sommeil, pour savoir si l’on est un long ou un court dormeur ; et, d’autre part,  d’identifier sa plasticité, c’est-à-dire sa souplesse ou sa rigidité. Un exemple concret ? Cela permet de connaître l’impact d’un coucher ou d’un lever inhabituel sur votre sommeil. Si pour certaines personnes cela n’a pas de conséquence, pour d’autres cela peut altérer la concentration, la cognition ou même provoquer des somnolences.

> Vous pouvez réaliser ce test vous-même en cliquant ici